CHSCT Séance exceptionnelle et ordinaire du 5 juillet 2017

0

Ce mercredi 5 juillet nous avons eu deux séances du CHSCT, le matin celle qui reprenait les points reportés du 26 mai faute de temps pour les traiter avec tout l’intérêt nécessaire. Cette séance aurait déjà dû se tenir le 7 juin, mais annulée faute de quorum de l’administration. Et l’après-midi la séance ordinaire comme prévu sur le calendrier des instances.

  • Pour la première séance nous avons traité les points suivants :Avis sur les modifications de droit en matière d’Autorisation d’Absence Syndicale induites par le décret n° 2016-1626 du 29 novembre 2016 pris en application de l’article 61-1 du décret n° 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l’hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu’à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale.

Nous avons fait valoir que la proposition faite en CT et pour laquelle nous nous sommes opposés concernant la règle d’équivalence des jours alloués à ce dispositif, réduisait les moyens mis à disposition des membres du CHSCT pour travailler sur les sujets nombreux et importants. Nous nous sommes même étonnés de voir que ce point qui figurait à l’ordre du jour du CASDIS du 22 juin est été retiré du compte rendu de celui-ci. Nous avons maintenu notre opposition à cette proposition.

  •  Formation des membres du CHSCT à la prévention des risques psycho-sociaux prévue par l’accord-cadre du 22 octobre 2013 relatif à la prévention des risques psychosociaux (RPS) dans la fonction publique (axe 2, mesure 4).
  • Formation initiale de deux nouveaux membres du CHSCT.
Inscriptions faites sur le registre santé sécurité du SDIS du Var depuis le 1er janvier 2017.

Concernant ces deux points l’administration nous fait la proposition d’une formation pour la fin d’année 2017. Il est juste regrettable de voir que la formation RPS devait être initialement programmée entre 2014-2015 suite à la parution du texte. Nous arrivons presque déjà à la fin de notre mandat.

  •  Avis sur le programme annuel de prévention 2017.

Depuis 2015 nous demandions la mise en place de ce programme, même si ce programme reste sommaire au regard du contenu qu’il devrait avoir, l’administration tend à le développer pour organiser le fonctionnement du CHSCT.

  •  Avis sur la proposition du SA SPP PATS 83 concernant l’adoption d’un protocole de décontamination des EPI textiles après un incendie.

Nous avons présenté un argumentaire sur le sujet afin de sensibiliser dans un premier temps l’administration sur ce point. La prise en compte de cette procédure a pour but la santé et la sécurité des personnels par la prévention des risques encourus au quotidien.

Nous avons demandé l’arrêt du soufflage des personnels lors des exercices au caisson de feu, procédure qui n’est pas adaptée pour la décontamination.

Nous aurons l’occasion de développer avec vous les aspects technique de ce protocole, la mise en œuvre de ce dispositif passera par des mesures simples d’hygiène et une prise en compte de tous de ce sujet.

  • Cas des transports de prisonniers d’un centre pénitentiaire.

Des procédures opérationnelles devront être mise en place afin que la sécurité des intervenants soit optimale. L’administration s’est saisi de ce sujet en parallèle de la réponse opérationnelle en cas de tuerie de masse, concernant les effets de protections balistiques. Nous demandons que les intervenants soient formés à l’utilisation de ce nouvel EPI.

  • Programmation des niveaux sonores des récepteurs individuels d’alerte appelés « bips ».

Il a été demandé que les personnels soient informés que les BIP comportent un système de déclenchement sonore progressif, et qu’il puisse être appliqué à tous.

  • Avis sur le projet expérimental de régime de garde commun aux opérateurs SPP et PATS des salles opérationnelles CODIS et CRAU.

Etant donné la mise en œuvre de façon pérenne du planning des personnels du CODIS/CRAU depuis la validation des dernières instances, il a été demandé de créer la fiche correspondante à ce service dans le référentiel sur l’organisation du service.

Pour la seconde séance de l’après –midi :

  • Avis sur le projet d’ordre de service relatif à la procédure enquête hygiène et sécurité du SDIS du Var. Avis favorable
  • Présentation du rapport concernant l’accident survenu sur le feu de Vitrolles.
  • Rapport d’étape relatif au projet de règlement intérieur des PATS
  • Informations relatives au Groupement Soutien et Logistique :

–  Suivi du groupe de travail « effets de protection textile ».

Nos tenues de feu vont changer. Pour la fin d’année 2017, le SDIS va commencer à doter quelques centres des nouvelles tenues. Ces nouveaux effets seront par la suite affectés à l’ensemble des SP du SDIS, ils viendront en remplacement des effets actuels.

– Constitution d’un groupe de travail relatif aux casques d’intervention sapeurs-pompiers.

Durant la saison estivale certains centres vont être affectataire pour essai de casque de feu, l’objectif est de tester différents modèles pour choisir celui qui sera par la suite le casque porté par les SP du Var.

  • Avis sur la proposition SA SPP PATS 83 sur les effets chaussants :

Nous avons demandé à l’instar des sujets sur les effets de protection textile et des casques, que le SDIS porte intérêt également sur la dotation d’une paire de chaussures d’interventions légère. L’objectif actuel du SDIS pour une paire de rangers unique ne nous convient pas. Ce type de chaussant plus léger comme nous avons pu leur présenter, est une source de qualité de vie au travail, d’hygiène, de prévention des maladies professionnelles et une source d’économie pour le SDIS.

  • Avis sur les conditions du port de l’équipement balistique et la formation des utilisateurs.

Le SDIS a fait l’acquisition d’équipement de protection balistique depuis peu, maintenant nous demandons que les personnels qui feront partis des centres concernés par l’utilisation de ces EPI soient formés et qu’ils soient clairement avertis des enjeux de ces missions. Le SDIS va devoir procéder à la mise en place de procédures opérationnelles.

  • Révision de la procédure de déclenchement du soutien psychologique aux intervenants.

Suite à des déviances dans l’application de cette procédure, il est demandé de clarifier et simplifier le déclenchement de celle-ci. Le SDIS souhaite organiser sur le département un maillage pour la couverture de soutien psychologique aux intervenants.

Bonne saison à toutes et tous.

Les Autonomes

 

Communiqué des CHSCT du 5 juillet 2017

CHSCT exceptionnel du 7 juin 2017

0

La séance de ce CHSCT exceptionnel a été reportée faute de quorum dans le collège des représentants de l’administration.

Nous rappelons que cette séance avait été demandée à notre initiative parce que la partie de l’ordre du jour de la séance du 26 avril concernant les points demandés par les représentants du personnel, n’avait pu être abordée par manque de temps.

Il s’agissait donc d’examiner aujourd’hui :

  • Avis sur les modifications de droit en matière d’Autorisation d’Absence Syndicale induites par le décret n° 2016-1626 du 29 novembre 2016 pris en application de l’article 61-1 du décret n° 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l’hygiène et à la sécurité́ du travail ainsi qu’à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale
  • Formation des membres du CHSCT à la prévention des risques psycho-sociaux prévue par l’accord-cadre du 22 octobre 2013 relatif à la prévention des risques psychosociaux (RPS) dans la fonction publique (axe 2, mesure 4)
  • Formation initiale de deux nouveaux membres du CHSCT
  • Inscriptions faites sur le registre santé sécurité́ du SDIS du Var depuis le 1er janvier 2017
  • Avis sur le programme annuel de prévention 2017
  • Avis sur la proposition du SA SPP PATS 83 concernant l’adoption d’un protocole décontamination des EPI textiles après un incendie
  • Cas des transports de prisonniers d’un centre pénitentiaire
  • Programmation des niveaux sonores des récepteurs individuels d’alerte appelés « bips »
  • Avis sur le projet expérimental de régime de garde commun aux opérateurs SPP et PATS des salles opérationnelles CODIS et CRAU

 

Nous attendrons donc le 5 juillet pour pouvoir exposer nos propositions ou demandes et notamment notre projet de protocole décontamination des EPI textiles après un incendie.

C’est peut-être ce sujet dérangeant qui fait l’objet de 2 possibilités manquées de présentation…Quoi qu’il en soit, nous diffuserons ce projet pour que vous preniez, de votre côté, la mesure de cet enjeu de santé des sapeurs-pompiers.

Les Autonomes

Communiqué CHSCT exceptionnel 7 juin 2017

CHSCT 7 MARS 2018

0

Nous avons participé au premier CHSCT de l’année. Vous trouverez ci-dessous les différents points développés lors de cette séance.

  • Avis sur le rapport d’évaluation des risques professionnels du CIS GAREOULT et du CIS LES ARCS

Nous avons demandé que soit rajouté comme risque majeur pour le CIS LES ARCS, sa position en zone inondable comme établi sur le PPRI.
Avis favorable pour les deux rapports.

  • Présentation du bilan santé sécurité au travail 2017

Le bilan a reçu un avis favorable, mais nous souhaitons que ce document s’enrichisse et soit plus complet, en élargissant la vision sur des critères supplémentaires, référencés dans les textes qui le régissent.
L’enrichissement de ce document doit permettre d’établir des axes de travail pour définir le programme annuel de prévention.

  • Présentation d’un rapport d’accident concernant le SCH. David CARPENTRAS

Cet accident démontre qu’il serait intéressant d’établir entre les services intervenants sur la voie publique, la même procédure que les interventions sur le secteur autoroutier. Il révèle le manque de matériels de balisage que comporte l’armement des véhicules léger, type (FPTL « SR », VIP…).

  • Avis sur un projet de communication et de sensibilisation concernant le risque de toxicité des fumées d’incendie

Nous avons émis un avis défavorable sur ce point, le projet présenté ne correspondant pas à notre demande, qui est la mise en œuvre de mesure de prévention face aux risques relatifs aux fumées d’incendie.
Nous avons demandé que les représentants du personnel puissent travailler avec les services du SDIS sur l’établissement d’un guide reprenant des consignes de prévention face à ces risques.

  • Rapport étape concernant le projet de PPRR
  • Résultat de l’expérimentation des casques de type B

Le modèle de la marque MSA viendra remplacer les casques F1 que nous avons actuellement.

  • Bilan des contrôles des équipements de sécurité 2017

L’internalisation de ces contrôles démontre une amélioration dans la gestion des matériels, mais également une économie pour le SDIS.

  • Point d’étape Chaussant d’interventions

Nous avons une nouvelle fois rappelé notre opposition au principe de devoir rendre la paire de bottes incendie, position que l’administration s’obstine à maintenir.
L’option retenue étant une paire de chaussants pour les interventions et une autre pour le casernement. Ce dernier point allant dans le sens de la prise en compte de la contamination des locaux de vie suite aux interventions.
Il nous a été présenté des dispositifs de séchage de chaussants qui serviront au reconditionnement des équipements. Ce dispositif ne résout pas pour autant le manque de chaussants lors de cette période de reconditionnement.

  • Acquisition et installation de dispositifs de détection des lignes électriques sur les MEA

Un plan d’équipement va être mis en place pour équiper les MEA d’un système de détecteur de lignes électriques.

  • Bilan dosimétrique des personnes compétentes en radioprotection pour l’année 2017 et présentation des résultats du contrôle annuel de l’organisme agréé
  • Présentation d’une fiche registre santé sécurité concernant l’EPA SMR

 

  • Avis sur le rapport annuel du médecin de prévention
  • Avis sur le programme annuel de prévention

Les deux points que nous avons demandés doivent être annuellement inscrits à l’ordre du jour. Nous ne pouvons accepter que des documents réglementaires ne soient pas proposés pour avis.
Ils n’ont pu être traités ce jour, le médecin de prévention n’ayant pu être présent.
Le programme annuel, sera présenté lors du prochain CHSCT, l’administration attendant le retour de l’analyse sur les RPS.

  • Projet de construction du CIS COGOLIN

L’administration nous a fait l’annonce que ce projet va débuter, la date de livraison est prévue en 2020, hors retard dans les démarches afférentes.
Ce projet accueillera également l’atelier mécanique déconcentré de St Tropez.

 

Nous travaillons pour que la santé des agents du SDIS soit préservée face aux risques relatifs aux fumées d’incendies.

On ne peut laisser croire que les fumées en France soient moins toxiques que les fumées aux États Unis, au Canada ou en Suède.

Nous ne pouvons pas accepter, d’éteindre des feux et d’y laisser notre santé.

 

 

S’engager à vos côtés, réussir ensemble

Les Autonomes

 

==> Communiqué CHSCT du 7 mars 2018

CHSCT du 22 novembre 2017

0
Ce mercredi 22 novembre 2017, l’ordre du jour du CHSCT comportait les points suivants.
✓ Présentation de l’OS concernant l’interdiction de vapoter dans les locaux de travail
L’ordre de service étant déjà paru, nous n’avons eu aucune possibilité d’éventuelles modifications. Les projets d’ordre de service nous sont d’ordinaire présentés pour avis.
✓ Présentation d’un projet de rapport d’accident concernant un personnel de l’atelier mécanique de FREJUS
Un plan d’équipement des crics de fosse à l’origine de l’accident est prévu et dans l’attente ceux restants ont été vérifiés et remis en état. Une procédure imposant la présence de 2 mécaniciens ainsi qu’une FMA pour les opérations les plus complexes et lourdes sont envisagées.
✓ Présentation d’un projet de rapport d’accident concernant le CCFM SEILLANS
Les 19 CCFM de ce type vont être remis à niveau si nécessaire. Nous avons mis l’accent une nouvelle fois sur le suivi post-accident de nos collègues blessés et/ou impliqués.
✓ Présentation du projet de relocalisation des services de la DDSIS
Un document décrivant l’opération pour l’architecte maitre d’œuvre dans le cadre de l’appel d’offres nous a été transmis. Nous nous sommes assurés que cette fois-ci le projet présenté au CHSCT serait modifiable. Cela devra se faire avant le dépôt du permis de construire. Nous ne manquerons pas de répéter nos premières observations et d’affiner nos propositions en fonction de l’évolution du projet.
✓ Présentation du programme de visite concernant l’évaluation des risques professionnels
L’administration nous a indiqué son souhait de réaliser une visite de centre hebdomadaire pour le premier semestre 2018, sachant qu’il reste près d’une trentaine d’unité de travail à évaluer. Nous ne pouvons qu’encourager cette démarche pour voir enfin le Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels terminé. Une soi-disant opposition de certains chefs de centre empêcherait toujours les représentants du personnel au CHSCT à participer à ces visites. Nous avons du mal à croire en cette justification hasardeuse.
✓ Point d’étape RPS
Le comité de pilotage RPS s’est réuni le 20 novembre pour co-construire le questionnaire avec la société Neeria, prestataire du diagnostic RPS pour notre SDIS. Un courrier du Directeur pour lancer la démarche sera joint à votre bulletin de salaire de novembre. Le questionnaire, quant à lui, sera transmis avec une notice explicative avec le bulletin de salaire du mois de décembre. Cette première étape doit permettre de quantifier et éventuellement localiser des RPS au sein de notre établissement. Votre participation est primordiale. Des études terrains, observations, entretiens individuels ou collectifs suivront pour affiner le diagnostic sur un plan qualitatif en mars et avril 2018. Vous serez tenus informés tout au long de la démarche jusqu’aux résultats.
✓ Point d’étape concernant le groupe de travail relatif au Plan de Prévention du Risque Routier
La démarche a atteint son rythme de croisière. Nous en attendons les premières propositions.
✓ Avis sur le règlement intérieur des personnels administratifs, techniques et spécialisés.
Nous avons réitéré notre avis favorable sur ce document bientôt finalisé et ayant nécessité un important travail (voir communiqué CT 9 novembre).
D’autres points ont été demandés par les représentants du personnel :

✓ Point sur la problématique opérationnelle du chaussant unique, avancées de la proposition sur les chaussants, procédure suite aux problèmes pour les échanges

La sollicitation opérationnelle nous imposant de plus en plus régulièrement à passer d’un engin Incendie à un VSAV, il n’est plus acceptable de le faire avec la même paire de chaussures à plus forte raison quand ces chaussures sont souillées, contaminées ou tout simplement trempées. Nous avons proposé l’équipement d’une 2ème paire plus légère réservée exclusivement au Secours à Personne.
✓ Avis sur la prise en compte des conditions de vie et de travail en CIS des agents lors de la période estivale liées aux fortes chaleurs
Nous avons transmis dans un premier temps des relevés de températures intérieures faits au CIS Toulon Centre ainsi que des constations au CIS Sollies- Pont. Des résultats de l’évaluation des différents modes d’isolation vont orienter les choix futurs, y compris pour la rénovation. Dans l’attente, nous vous sollicitons pour nous faire part d’éventuelles observations pour d’autres CIS.
✓ Avis dans le cadre du DU sur l’inscription au 1er semestre 2018 du CIS SMB et de l’atelier + CIS SMR Nord
Pas d’opposition de la part de l’administration à cette proposition dans le cadre de l’évaluation des risques professionnels (voir plus haut)

✓ Avis sur la proposition d’un guide de bonnes pratiques relatif à l’exposition aux fumées, en attendant le rapport officiel du groupe de travail de la CNRACL

Une récente note de la DGSCGC reprend nos attentes formulées sur le sujet lors du CHSCT du 5 juillet 2017, dans l’attente d’une étude plus poussée à savoir :

  • ➢  une sensibilisation sur les risques encourus, FMA, rappel de pratiques de port et de nettoyage des EPI, hygiène individuelle etc…
  • ➢  la mise à disposition d’EPI de remplacement ➢l’engagement du Soutien Sanitaire Opérationnel également sur cette problématique pour aider les intervenants au respect de règles d’hygiène sur site, afin d’éviter une surcontamination par ingestion notamment ➢ un plan d’actions en lien avec le CHSCT

Il s’agit maintenant pour notre SDIS de sortir du déni et d’agir pour préserver la santé des intervenants, des formateurs caissons de feu ainsi que des agents assurant l’entretien des effets contaminés.

Les Autonomes

==> Communiqué CHSCT 22 novembre 2017