CATSIS – CHSCT Saison feux de forêts 2020

0

Nous avons participé le lundi 15 juin à la CATSIS et ce lundi 22 juin au CHSCT sur le sujet des mesures de sécurité liées au dispositif feux de forêts pour la saison 2020.

  • Engins FDF :

Pour la partie opérationnelle, l’administration a présenté les difficultés induites par le manque d’engins FDF disposant d’un double système de sécurité. La crise sanitaire du Covid a retardé la livraison de véhicules neufs et le programme de modification des CCFM Man pour y rajouter le deuxième dispositif de sécurité (arrosage cabine pompe électrique). Cela conduit à réorganiser la constitution des GIFF. Pour cette saison, ce seront 21 GIFF correspondant aux critères de sécurité définis qui seront armés alors que la saison précédente nous en comptions 32. Pour les engins hors ceux définis pour le GIFF, des missions opérationnelles pourront être réalisées, définis par le motif d’alerte et les règles d’engagements. A partir de cette année nous n’aurons plus les CCFM 1550 en FDF, ils seront reclassés pour intervenir lors des inondations.

Nous allons voir apparaître sur les camions des vignettes définissant le niveau de sécurité des véhicules et leur capacité opérationnelle. Une redistribution des engins va prochainement avoir lieu pour permettre le déploiement des engins identifiés pour composer les GIFF sur le département.

Nous avons demandé qu’un temps de formation soit dédié pour la prise en compte de ces camions nouvellement affectés dans les CIS et permettre une adaptation des personnels.

  • Sur-pantalons FDF :

En complément de la première dotation de 216 pièces en 2019, un déploiement de 600 est en cours et 1200 arriveront courant juillet. Ces équipements seront en dotation collective par engins, 3 tailles seront proposées. Une information sécurité de la DGSCGC en définit les nouvelles règles d’utilisation. Nous nous étions opposés la saison dernière au fait de les porter sur les phases d’établissements et ainsi augmenter le risque d’hyperthermie d’effort. Nous en aurons la modification dans l’ordre d’opération FDF 2020 et la définition de la tenue en fonction de la mission à réaliser. La FA SPP PATS avait porté cette même revendication auprès de la DGSCGC.

Sur ces deux points nous avons émis un avis favorable, la priorité étant la sécurité du personnel.

L’objectif est que pour la saison prochaine, un maximum d’engins puissent être modifiés pour avoir le niveau d’équipement de sécurité souhaité.

Nous avons demandé à participer aux futurs projets sur le sujet du FDF, pour les nouveaux véhicules, l’évolution des équipements et le développement opérationnel… Nous l’avions fait précédemment en 2017 avec notre demande de développement des groupes d’appui feux de forêts (équipes « pionniers »). Ces sujets seront traités en CATSIS.

Nous comptons sur vous pour nous permettre de vous y représenter lors des prochaines élections de la rentrée.

  • Inscriptions au registre hygiène et sécurité

– CIS La garde pour un problème de laverie : réglé par un achat d’équipement.

– CIS La Seyne Nord pour un problème électrique dans les remises : des travaux ont été effectué.

– CIS Toulon Centre, un incident sur une pièce faciale : des recherches ont été effectuées pour en définir la cause.

En questions diverses, nous avons demandé une information sur les avancées des travaux concernant la nouvelle direction. Les travaux de gros oeuvre ont débuté mars. Nous suivrons les avancées de la réalisation et vous en informerons. A ce jour, le calendrier prévu pourrait être respecté.

Bonne saison à tous et toutes, nous sommes présents et à votre écoute. N’hésitez pas à contacter nos référents.

S’engager à vos côtés, réussir ensemble

Les Autonomes

==>Communiqué CATSIS:CHSCT Saison FDF 2020

CHSCT 7 MARS 2018

0

Nous avons participé au premier CHSCT de l’année. Vous trouverez ci-dessous les différents points développés lors de cette séance.

  • Avis sur le rapport d’évaluation des risques professionnels du CIS GAREOULT et du CIS LES ARCS

Nous avons demandé que soit rajouté comme risque majeur pour le CIS LES ARCS, sa position en zone inondable comme établi sur le PPRI.
Avis favorable pour les deux rapports.

  • Présentation du bilan santé sécurité au travail 2017

Le bilan a reçu un avis favorable, mais nous souhaitons que ce document s’enrichisse et soit plus complet, en élargissant la vision sur des critères supplémentaires, référencés dans les textes qui le régissent.
L’enrichissement de ce document doit permettre d’établir des axes de travail pour définir le programme annuel de prévention.

  • Présentation d’un rapport d’accident concernant le SCH. David CARPENTRAS

Cet accident démontre qu’il serait intéressant d’établir entre les services intervenants sur la voie publique, la même procédure que les interventions sur le secteur autoroutier. Il révèle le manque de matériels de balisage que comporte l’armement des véhicules léger, type (FPTL « SR », VIP…).

  • Avis sur un projet de communication et de sensibilisation concernant le risque de toxicité des fumées d’incendie

Nous avons émis un avis défavorable sur ce point, le projet présenté ne correspondant pas à notre demande, qui est la mise en œuvre de mesure de prévention face aux risques relatifs aux fumées d’incendie.
Nous avons demandé que les représentants du personnel puissent travailler avec les services du SDIS sur l’établissement d’un guide reprenant des consignes de prévention face à ces risques.

  • Rapport étape concernant le projet de PPRR
  • Résultat de l’expérimentation des casques de type B

Le modèle de la marque MSA viendra remplacer les casques F1 que nous avons actuellement.

  • Bilan des contrôles des équipements de sécurité 2017

L’internalisation de ces contrôles démontre une amélioration dans la gestion des matériels, mais également une économie pour le SDIS.

  • Point d’étape Chaussant d’interventions

Nous avons une nouvelle fois rappelé notre opposition au principe de devoir rendre la paire de bottes incendie, position que l’administration s’obstine à maintenir.
L’option retenue étant une paire de chaussants pour les interventions et une autre pour le casernement. Ce dernier point allant dans le sens de la prise en compte de la contamination des locaux de vie suite aux interventions.
Il nous a été présenté des dispositifs de séchage de chaussants qui serviront au reconditionnement des équipements. Ce dispositif ne résout pas pour autant le manque de chaussants lors de cette période de reconditionnement.

  • Acquisition et installation de dispositifs de détection des lignes électriques sur les MEA

Un plan d’équipement va être mis en place pour équiper les MEA d’un système de détecteur de lignes électriques.

  • Bilan dosimétrique des personnes compétentes en radioprotection pour l’année 2017 et présentation des résultats du contrôle annuel de l’organisme agréé
  • Présentation d’une fiche registre santé sécurité concernant l’EPA SMR

 

  • Avis sur le rapport annuel du médecin de prévention
  • Avis sur le programme annuel de prévention

Les deux points que nous avons demandés doivent être annuellement inscrits à l’ordre du jour. Nous ne pouvons accepter que des documents réglementaires ne soient pas proposés pour avis.
Ils n’ont pu être traités ce jour, le médecin de prévention n’ayant pu être présent.
Le programme annuel, sera présenté lors du prochain CHSCT, l’administration attendant le retour de l’analyse sur les RPS.

  • Projet de construction du CIS COGOLIN

L’administration nous a fait l’annonce que ce projet va débuter, la date de livraison est prévue en 2020, hors retard dans les démarches afférentes.
Ce projet accueillera également l’atelier mécanique déconcentré de St Tropez.

 

Nous travaillons pour que la santé des agents du SDIS soit préservée face aux risques relatifs aux fumées d’incendies.

On ne peut laisser croire que les fumées en France soient moins toxiques que les fumées aux États Unis, au Canada ou en Suède.

Nous ne pouvons pas accepter, d’éteindre des feux et d’y laisser notre santé.

 

 

S’engager à vos côtés, réussir ensemble

Les Autonomes

 

==> Communiqué CHSCT du 7 mars 2018

Communiqué CHSCT exceptionnel 9 novembre 2020

0

 Nous avons traité ce lundi en CHSCT les mesures et actions mises en oeuvre au sein du SDIS et les orientations pendant cette deuxième vague. 

Avant de traiter le sujet, il est « primordial » de revenir sur l’aspect de prévention et préservation de la santé des personnels. Il est important que chacun et chacune soit responsable pour faire face à cette crise sanitaire. Le respect des consignes sanitaires au quotidien participe en premier lieu à nous protéger collectivement. 

La situation de notre département face à la recrudescence du nombre de cas Covid fait état de situations localisées actuellement gérées et suivies par le SSSM. 

A ce jour une centaine de cas sont en isolement. Nous ne rentrerons pas dans les détails de ces situations par discrétion. 

Nous avons alerté sur les situations d’interventions, où notre action consiste uniquement à faire un transport vers un centre hospitalier pour une consultation. Nous sommes très loin du prompt secours là !! Nous avons fait part de la contrainte que cela engendre pour les personnels qui doivent à chaque fois appliquer la procédure « risque infectieux » et les contraintes que cela impose en temps et reconditionnement. 

Nous avons proposé l’engagement de vecteurs désignés pour la prise en charge de ces interventions non-urgentes comme cela avait pu être fait lors de la première vague. Sur ce point une réunion avec L’ARS avait lieu ce même jour. 

Pour le télétravail, le SDIS investit dans des ordinateurs portables afin de pouvoir développer ce dispositif et le proposer pour des postes désignés. Nous retiendrons que cette demande de longue date commence à s’ancrer au sein du SDIS et souhaitons que notre établissement public se mette enfin en conformité règlementaire (articles 7, 8 et 10 du décret n° 2016-151 du 11 février 2016). 

Un prochain ordre de service viendra formaliser le message reçu en fin de semaine en prenant en compte une gestion locale des situations dégradées dues à la COVID19 afin de maintenir la continuité du service et apporter une réponse opérationnelle. Bien que le nombre d’interventions ait baissé de 10% par rapport à 2019, il n’en reste pas moins que nos interventions sont plus longues du fait de la situation sanitaire et de ses protocoles alourdis. 

Nous devons rester vigilants en cette période de crise sanitaire, mais également au regard du niveau Vigipirate « Urgence attentat » qui a été rétabli dernièrement. 

 

Vos représentants Autonomes vous accompagnent durant cette crise sanitaire et sont à votre écoute. 

S’engager à vos côtés, réussir ensemble 

Les Autonomes 

==>Communiqué CHSCT exceptionnel 9 novembre 2020

CHSCT exceptionnel du 7 juin 2017

0

La séance de ce CHSCT exceptionnel a été reportée faute de quorum dans le collège des représentants de l’administration.

Nous rappelons que cette séance avait été demandée à notre initiative parce que la partie de l’ordre du jour de la séance du 26 avril concernant les points demandés par les représentants du personnel, n’avait pu être abordée par manque de temps.

Il s’agissait donc d’examiner aujourd’hui :

  • Avis sur les modifications de droit en matière d’Autorisation d’Absence Syndicale induites par le décret n° 2016-1626 du 29 novembre 2016 pris en application de l’article 61-1 du décret n° 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l’hygiène et à la sécurité́ du travail ainsi qu’à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale
  • Formation des membres du CHSCT à la prévention des risques psycho-sociaux prévue par l’accord-cadre du 22 octobre 2013 relatif à la prévention des risques psychosociaux (RPS) dans la fonction publique (axe 2, mesure 4)
  • Formation initiale de deux nouveaux membres du CHSCT
  • Inscriptions faites sur le registre santé sécurité́ du SDIS du Var depuis le 1er janvier 2017
  • Avis sur le programme annuel de prévention 2017
  • Avis sur la proposition du SA SPP PATS 83 concernant l’adoption d’un protocole décontamination des EPI textiles après un incendie
  • Cas des transports de prisonniers d’un centre pénitentiaire
  • Programmation des niveaux sonores des récepteurs individuels d’alerte appelés « bips »
  • Avis sur le projet expérimental de régime de garde commun aux opérateurs SPP et PATS des salles opérationnelles CODIS et CRAU

 

Nous attendrons donc le 5 juillet pour pouvoir exposer nos propositions ou demandes et notamment notre projet de protocole décontamination des EPI textiles après un incendie.

C’est peut-être ce sujet dérangeant qui fait l’objet de 2 possibilités manquées de présentation…Quoi qu’il en soit, nous diffuserons ce projet pour que vous preniez, de votre côté, la mesure de cet enjeu de santé des sapeurs-pompiers.

Les Autonomes

Communiqué CHSCT exceptionnel 7 juin 2017

CHSCT 22 novembre suite : Contamination des fumées : mesures simples à mettre en oeuvre

0

Voici des mesures simples d’hygiène qui peuvent être appliquées dès aujourd’hui par tous les intervenants au sujet de la contamination des fumées d’incendies.

  1. Utiliser les appareils de protections respiratoires durant toute l’intervention.
  2. Nettoyer les équipements sur les lieux de l’intervention, et pas en caserne.
  3. Isoler la tenue de feu dans des sacs étanches.
  4. Nettoyer le visage, le cou, les mains sur les lieux de l’intervention avec des lingettes.
  5. Laver immédiatement les tenues d’interventions après le feu.
  6. Ne pas stocker les tenues d’interventions dans la zone de vie.
  7. Interdire les chaussants d’interventions dans les zones de sommeil.
  8. Décontaminer l‘intérieur du véhicule.
  9. Décontaminer le casque et les chaussants.
  10. Prendre une douche en rentrant de l’intervention.

Nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre sans agir. Ces quelques points peuvent être mis en œuvre facilement et par tous.

Les Autonomes

==> Communiqué CHSCT 22 novembre des mesures simples à mettre en oeuvre

CHSCT du 26 avril 2017

0

Nous avons encore une fois assisté à un CHSCT, ce mercredi 26 avril 2017, avec un ordre du jour très chargé.

  • Avis sur le Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels des CIS DRAGUIGNAN ; CIS COTIGNAC ; CIS FAYENCE ; CIS AUPS.

Les documents ont reçu un avis favorable, les risques relevés les plus importants ont été traités ou sont en cours de l’être. Nous avons demandé pour le CS Draguignan l’inscription du risque inondation sur le DUERP.

  • Avis sur le bilan annuel santé sécurité́ du SDIS 83 pour l’année 2016.

Le bilan a reçu un avis favorable, il en ressort que ce document doit évoluer, en élargissant la vision sur des critères supplémentaires, référencés dans les textes qui le régissent. C’est maintenant la 3ème année consécutive que nous réclamons que ce document s’enrichisse et soit plus complet.

  •  Présentation de la démarche devant conduire à un projet d’ordre de service relatif au dépistage des stupéfiants.

Cette démarche intervient en complément de « l’ordre de service dépistage de l’alcool » et fera l’objet de présentation dans les différentes commissions. Nous nous assurerons que les règles évoquées par la jurisprudence soient observées (exemple contre-expertise à la charge de l’employeur).

  • Présentation de la démarche devant conduire à un projet d’ordre de service relatif à la procédure d’enquête hygiène et sécurité́ du SDIS.
  • Point d’étape relatif au règlement intérieur des P.A.T.S.
  • Feu de CORRENS : Retour d’expérience & Enquête hygiène et sécurité

En ce qui concerne le RETEX de ce feu, il apparaît des difficultés ou des dysfonctionnements au niveau des liaisons radio sur les premières heures, de la coordination des moyens et de la distribution du soutien alimentaire pourtant disponible. D’une manière générale, une faiblesse à tous les niveaux sur le plan de la formation, a accentué les risques et les erreurs. Nous écrivions dès les premiers jours qui ont suivi ce feu que la formation devait compenser le manque d’expérience ou les réflexes « endormis » par une baisse de l’activité FDF des intervenants. Cela s’avère juste.

Quant à l’enquête sécurité sur l’accident des 2 CCFM brûlés, il apparaît que la fulgurance d’un événement thermique localisé ont surpris nos collègues, premiers intervenants. Nous saluons la présence d’esprit et le sang-froid des collègues de Brignoles et de Carcès qui ont permis d’éviter un nouveau drame humain.

Nous observons et mettons en avant une recommandation récurrente, qui est la formalisation de la prise en charge des impliqués après un évènement de ce type. 

  • Evolution des VSOA
  • Avis concernant l’attribution du marché « Risques Psycho-Sociaux »

Ce marché, validé par la Commission des marchés et pour lequel les représentants du Personnel en CHSCT avaient étudié les offres il y a quelques semaines, a reçu un avis favorable.

  • Démarche relative à l’établissement du Plan de Prévention du Risque Routier

Dans la continuité de notre proposition au précédent CHSCT, un groupe de travail se met en place afin d’établir ce plan.

  • Rapport annuel médecine de prévention
  • Présentation des équipements de protection balistique utilisés pour la réponse opérationnelle en cas d’intervention type « tuerie de masse »

Ce point, qui n’était pas inscrit à l’ordre du jour, nous a été proposé en complément des points de l’administration. Vu l’importance du sujet nous avons été favorable à sa présentation. Au-delà de l’aspect matériel, nous avons insisté sur la nécessité de former et d’entrainer une équipe spécialisée dans ce domaine. Cette équipe devra être composée de personnels volontaires (dans le sens de l’acceptation de leur plein gré de cette mission), parfaitement conscients et éclairés sur les risques encourus lors de telles interventions.

Les points suivants proposés par les représentants du personnel n’ont pu être traités sur ce CHSCT. Une nouvelle fois le nombre important de points inscrits à l’ordre du jour n’a pas permis de les aborder. Il va peut-être falloir prévoir plus de séances ou des séances sur la journée entière.

Nous rappelons qu’en 2016 2 séances seulement sur les 3 obligatoires ont été organisées. Les sujets à traiter, eux, ne disparaissent pas, ils s’accumulent, surtout dans ce domaine.

 – Avis sur les modifications de droit en matière d’Autorisation d’Absence Syndicale induites par le décret n° 2016-1626 du 29 novembre 2016 pris en application de l’article 61-1 du décret n° 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l’hygiène et à la sécurité́ du travail ainsi qu’à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale ;

– Sensibilisation des membres du CHSCT à la prévention des risques psycho-sociaux ;

– Formation initiale de deux nouveaux membres du CHSCT ;

– Inscription faite sur le registre santé sécurité́ du SDIS du Var ;

– Avis sur le programme annuel de prévention ;

– Avis sur la contamination des effets textiles après un incendie ;

– Cas des transports de prisonniers d’un centre pénitentiaire ;

– Programmation des niveaux sonores des « BIP ».

Ces points bien qu’ils émanent des représentants du personnel doivent être traités avec le même soin que les sujets mis à l’ordre du jour par l’administration. Devant la proposition de report sur le prochain CHSCT de juillet qui pourrait encore comporter un ordre du jour chargé, nous nous réservons la possibilité de convoquer un CHSCT exceptionnel dans le délai d’un mois, afin de pouvoir traiter avec le temps nécessaire ces sujets.

Les Autonomes

Communiqué CHSCT 26 avril 2017

Projet de relocalisation de la DDSIS

0

Le projet de relocalisation de la Direction Départementale a fait l’objet d’une première présentation aux représentants du personnel du CHSCT, le 28 mars.

Le budget :

6,5 millions d’€ ont déjà été investis dans l’acquisition du site. 6,5 millions supplémentaires sont prévus pour les travaux. Ce budget devra être rigoureusement tenu.

Les délais :

Début des travaux février 2020 livraison prévue décembre 2020.
Le déménagement serait prévu en janvier 2021, avec l’hypothèse que les salles opérationnelles restent sur l’ancien site encore 1 an, en attendant le déploiement de NEXSIS dans les nouveaux locaux.

Le nouveau site aura une surface de 12000 m2 contre 7500 actuellement.

La constitution de 5 groupes de travail (voir ODS DIR 2019-37 du 26 mars) va permettre d’impliquer les agents dans les propositions d’aménagements à l’architecte et de nouvelles organisations.

Nous faisons confiance à ces groupes de travail composés de futurs utilisateurs du site. Nous vous conseillons de vous rapprocher de ces référents pour apporter vos suggestions, remarques ou éventuelles demandes, notamment

D’ores et déjà une consultation sur la restauration devrait être organisée très prochainement.

Quoiqu’il en soit nous avons rappelé qu’un passage en CHSCT de ce projet devra être prévu, et nous serons à l’écoute de vos demandes dans ce cadre.

S’engager à vos côtés, réussir ensemble

Les Autonomes

 

Communiqué Relocalisation DDSIS