La rencontre sur les retraites

0

Le mouvement social national, porté par l’intersyndicale depuis le 26 juin dernier, a permis la mise en place de rencontres ministérielles.

Aujourd’hui se tenait celle sur les retraites, en présence notamment de :

  •   M. Christophe CASTANER, Ministre de l’intérieur
  •   M. Laurent NUNEZ, secrétaire d’État auprès du Ministre de l’intérieur
  •   M. Jean-Paul DELEVOYE, Haut-Commissaire aux Retraites
  •   M. François BAROIN, Président de l’Association des Maires de France
  •   M. Olivier RICHEFOU, Président de la CNSIS, représentant le Président de l’Assemblée des Départements de France.

Une grande première que de réunir l’ensemble des acteurs !

Nous avons obtenu :

  •   La confirmation du maintien de la catégorie active (bonification 1 an tous les 5 ans)
  •   La confirmation du maintien de la possibilité d’un départ à la retraite à 57 ans,
  •   L’examen des problématiques d’invalidité et d’inaptitude (fin de carrière),
  •   L’engagement du Ministre de l’intérieur et du Haut-Commissaire aux retraites à mettre en place le principe de portabilité des droits acquis et bonifiés, en cas de reconversion ou de cessation d’activité avant même la mise en place de la réforme.
  •   La restitution des travaux issue de 3 réunions techniques spécifiques aux sapeurs-pompiers professionnels, avant fin novembre.

    Cependant, nous restons mobilisés et déterminés.

    La sortie de cette crise majeure ne sera envisageable qu’avec la garantie de l’octroi de ces droits nouveaux.

==> Communiqué Rencontre sur les retraites

TOUS à PARIS le 15 octobre ! Manifestation nationale des sapeurs-pompiers des SDIS de France

0

 Après des mois de grève dans les casernes, nous ne sommes toujours pas entendus et encore moins écoutés. Le gouvernement et nos employeurs n’ont que mépris pour notre corporation et nous sommes toujours les oubliés de la République ! 

Les médias parlent de grève « silencieuse » en raison de notre obligation de service public : LE 15 OCTOBRE NOUS ALLONS NOUS FAIRE ENTENDRE ! 

POUR une revalorisation légitime de la prime de feu à 28 % 

POUR le maintien et l’amélioration du régime de retraite spécifique des sapeurs-pompiers dans le cadre de la réforme des retraites 

POUR la prise en compte des risques de santé et de sécurité 

POUR une nouvelle réforme de la filière sapeur-pompier 

POUR une réforme du service public de secours national 

CONTRE la sur-sollicitation opérationnelle due aux carences des services de l’État 

CONTRE la baisse des effectifs et des budgets. 

CONTRE l’inaction de l’État face aux violences subies par les sapeurs-pompiers en opération. 

CONTRE la refonte de la filière des sapeurs-pompiers. 

Nous attendons surtout l’ouverture de véritables négociations avec l’ensemble des acteurs concernés. Les oppositions entre le gouvernement et nos employeurs financiers ne peuvent plus être la seule excuse aux injustices qui touchent notre profession et à l’inaction des dirigeants. 

TOUS À PARIS LE 15 OCTOBRE ! 

 S’engager à vos côtés, réussir ensemble 

COMMUNIQUE-AUTONOME-Tous-à-Paris-le-15-octobre-le-08-10-2019

 

Charte de bonne conduite

Pour la manifestation du mardi 15 octobre

2019

En tant que structures responsables, les organisations syndicales organisatrices de la manifestation à Paris du mardi 15 octobre 2019 entre la place de la République et la place de la Nation, en passant par la place de la Bastille, s’engagent à ce que les participants respectent le parcours déposé en préfecture, sans s’écarter de celui-ci, ainsi que les règles de déclenchement du cortège jusqu’à la consigne de dislocation donnée par les organisateurs vers 18H00.

– les participants ne seront pas visage couvert, sans tenue de feu,

– ils ne dégraderont en aucune manière, les mobiliers, les édifices, publics ou privés,

– il sera interdit d’utiliser des fusées, de type parachute et, d’une manière générale, ils ne lanceront aucun projectile,

– ils n’auront pas de comportement de défiance envers les forces de l’ordre,

– aucune forme de violence ne sera acceptée,

– les manifestants respecteront les consignes du service d’ordre des organisations syndicales,

– l’arrivée et le départ de la manifestation se feront dans le calme,

Les organisations syndicales organisatrices déclineront toute responsabilité en cas de manquement à ces règles.

charte-bonne-conduite-manifestation

Rencontre sur le Secours d’Urgence Aux Personnes du 12/11: L’intersyndicale entendue !!!

0

Le mouvement social national, porté par l’intersyndicale depuis le 26 juin dernier, a permis la mise en place de rencontres ministérielles.

Hier, se tenait celle sur le Secours d’Urgence Aux Personnes (SUAP), en présence notamment :

  • de M. Stéphane BOUILLON, directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur;
  • de M. Raymond Le MOIGN, directeur de cabinet de la ministre de la Santé et des Solidarité;
  • de M. Alain THIRION, directeur général de la Sécurité civile et de la gestion des crises;
  • de Mme Katia JULIENNE, directrice générale de l’Offre de soins;
  • des représentants de l’AMF et de l’ADF.

Une grande première que de réunir l’ensemble des acteurs !

Les réponses apportées :

  • généralisation des coordonnateurs ambulanciers et possible élargissement des horaires à l’issue de l’expérimentation;
  • réduction des délais d’attente aux urgences, transmission des bilans : rédaction d’un guide de bonnes pratiques avant la fin de l’année;
  • développement de l’accueil dans les maisons médicales pluridisciplinaires : dispositif de financement en réflexion;
  • mise en place d’un dispositif d’astreinte pour les médecins généralistes libéraux volontaires;
  • réflexion à engager sur le partage des fichiers des personnes psychiquement instables;
  • VSAV à 2 : reste expérimental et abandonné en fonction des retours;
  • gestes autorisés : concertation jusqu’en fin d’année pour régulariser l’existant et faire évoluer les pratiques;
  • carences ambulancières : réflexion du principe de temporisation de la prise en charge des malades ; nouvelle mission IGA-IGAS sur l’évaluation du coût des opérations et contrôle de la qualification des carences ambulancières;
  • assistance aux personnes : généralisation des conventions avec des Associations Agréées de Sécurité Civile;
  • plateforme de réception des appels : commande politique confirmée ! Bilan del’existant; programmation budgétaire pour le déploiement.

Cependant, nous restons mobilisés et déterminés.

La sortie de cette crise majeure sur le sujet du SUAP ne sera envisageable qu’avec :

  • la réduction de la pression opérationnelle et du délai d’attente aux services d’urgences ainsi qu’à la régulation Centre 15;
  • la production de circulaires, décrets ou lois pour concrétiser ces différents engagements;
  • une baisse du nombre de carences et modification rapide des conditions de remboursement des SDIS (carences);
  • l’engagement de l’État dans le développement des Associations Agréées de Sécurité Civile dans le cadre de l’assistance aux personnes;
  • un discours clair et univoque sur le développement des plateformes interservices de réception des appels.L’intersyndicale réaffirme son opposition au VSAV à 2 et trouve inutile son expérimentation.

Communiqué santé intersyndicale

Communiqué intersyndicale 28 janvier 2020 et PRIME DE FEU

0

A CE JOUR LA PRIME DE FEU EST TOUJOURS A 19 %

Beaucoup font croire l‘idée d’une prime de feu acquise à 25% pour tous les pompiers de France

C’est loin d’être gagné !!!!

Plus que jamais, ensemble, unis
à Paris le 28 janvier 2020, pour 28 %

Le 28 janvier il faut être présent pour dire que nous voulons un taux unique de 28% pour tous les sapeurs-pompiers professionnels.

Le 15 janvier 2020, l’intersyndicale a répondu aux deux courriers du Ministre de l’Intérieur.

2 jours avant le 17 janvier, date à laquelle sera reçue l’intersyndicale au ministère de l’Intérieur, l’unité syndicale soutenue par un mouvement exemplaire dans la durée et la stratégie, devra imposer le 28 janvier 2020 nos revendications.

L’intersyndicale

==>Communiqué intersyndicale 28 janvier 2020 et PRIME DE FEU

Réunion Intersyndicale et comité des financeurs

0

 Le 9 octobre 2019 l’intersyndicale a été reçue pendant une heure par le comité des financeurs (maires de France et départements de France). 

Après un rappel de nos revendications légitimes, la partie de ping-pong entre les financeurs et l’État n’est pas prête de se terminer. 

Après nous avoir réaffirmé que nous faisons un métier formidable et que nous sommes indispensables, nos financeurs nous opposent les contraintes financières de l’État et refusent de s’engager à ce stade. 

Messieurs BUSSEREAU et BAROIN rencontrent demain le ministre de l’Intérieur pour évoquer, entre autres, certaines de nos revendications. 

Pour que cesse ce jeu de dupes, l’intersyndicale demande à être reçue par le Premier ministre et les financeurs lors d’une même réunion dans les plus brefs délais. 

Plus que jamais l’intersyndicale appelle à un rassemblement massif des sapeurs-pompiers et de tous les agents des SDIS de France. 

Nous vous attendons nombreux à Paris place de la République 

à partir de 12 h, le 15 octobre 2019. 

« Nous savons ce que vous faites pour nous, et nous savons ce que nous vous devons » BUSSEREAU Dominique le 9 octobre 2019… 

2019-10-09-Rencontre Intersyndicale-ADF_AMF

Communiqué Intersyndicale engagements Ministre de l’Intérieur

0

7 mois de mobilisation,
et enfin des avancées concrètes !!!

L’Intersyndicale a reçu un engagement écrit du ministre de l’Intérieur dans lequel il acte :

  •   Concernant la prime de feu, celle-ci sera augmentée à 25%, avec application dès le lendemain de la publication du décret, attendu avant l’été ;
  •   Dans le domaine agressions envers les sapeurs-pompiers, création d’un observatoire national des violences spécifique aux sapeurs-pompiers. Les organisations syndicales seront partie prenante de cet observatoire ;
  •   Pour les problématiques relatives au secours d’urgence aux personnes, une volonté de baisser les sollicitations des S.I.S., une mission IGA-IGAS fera des propositions sur la carence ambulancière ;
  •   Sur la toxicité des fumées, une nouvelle doctrine va être publiée prenant en compte les remarques du ministère de la santé, un rapport ANSES va être publié enrichissant la connaissance des risques. Une étude épidémiologique va débuter ;
  •   Sur les retraites, les engagements initiaux ont été réaffirmés ;
  •   D’autres chantiers sont en cours mais s’inscrivent dans un temps plus long.

    L’intersyndicale acte ces avancées.

    Celle sur la prime de feu est significative bien que n’étant pas celle attendue. Elle n’avait pas évolué depuis 1991 !!!

    Les avancées ne sont pas toutes à la hauteur des revendications mais marquent une dynamique nouvelle de la prise en compte des problématiques essentielles.

    Les travaux vont donc se poursuivre.
    Soyons clairs ! Sans intersyndicale et votre mobilisation, rien n’aurait été possible.

    Au regard de ces avancées, l’intersyndicale suspend le préavis de grève à compter du 1er février 2020.

    Si les engagements pris n’étaient pas respectés, l’intersyndicale prendrait toutes ses responsabilités.

    2020-01-28_communiqué_intersyndical_engagements_MI

Communiqué intersyndical rencontre du 10 juillet avec le président du CSFPT

0

Sur l’invitation du président du CSFPT Philippe LAURENT en présence de M. RICHEFOU président de la Conférence Nationale des Services d’Incendie et de Secours, les sept organisations de l’intersyndicale ont participé à une rencontre autour de leurs revendications.

Cet échange a permis de partager un constat sur l’urgence de la situation.

Il a été décidé à l’unanimité dès le 18 juillet la tenue d’une Formation Spécialisée 3 sur la partie statutaire des revendications de l’intersyndicale.

Une occasion pour le président de la CNSIS de nous confirmer l’envoi d’un courrier de saisine au commissaire à la réforme des retraites. Ce courrier avait été annoncé le 19 juin pour demander l’arrêt de la sur-cotisation et le maintien de la catégorie active.

Il a également confirmé l’envoi d’un courrier relatif à l’analyse de la toxicité des fumées.

Le chantier qui s’ouvre pourrait en plus de l’état des lieux, interroger l’architecture de la filière sapeur-pompier.

Toutefois cela ne répond en rien aux revendications de la plateforme intersyndicale du 14 mars.

Les nombreuses mobilisations sur l’ensemble du territoire ont obligé les autorités à se saisir de nosrevendications.

La mobilisation reste d’actualité.

2019_07_10_communiqué_intersyndical_CSFPT

COMMUNIQUE INTERSYNDICAL

0

 ALLO, les pompiers je vous écoute ! 

Cette formulation phare rassurante prononcée plus de 20 millions de fois par an au nom d’un service public de secours est en péril ! 

Elle devrait inspirer ces politiques incapables d’apporter un quelconque soutien à notre souffrance professionnelle ! 

L’Intersyndicale appelle à deux grandes mobilisations : 

Le 09 janvier 2020 

à LA ROCHELLE, chez monsieur Dominique BUSSEREAU président de l’Assemblée des Départements de FRANCE, 

à TROYES, chez monsieur François BAROIN président de l’Association des Maires de FRANCE, 

et 

le 28 janvier 2020 

– manifestation nationale à PARIS 

Le mutisme, l’irrespect, l’absence de considération envers notre corporation n’ont plus de limite pour le ministre de l’intérieur et les employeurs-financeurs représentés par l’ADF et l’AMF. 

Communique intersyndicale Manif

Courrier Intersyndicale SPP des SDIS de France à Mr le Ministre de l’Intérieur: Réponse du 14 Novembre

0

Monsieur le Ministre,

Vous avez bien voulu recevoir l’Intersyndicale et les financeurs sur la revalorisation de la prime de feu, comme l’Intersyndicale l’a revendiquée le 14 mars dernier.

Au regard des propositions que vous nous avez faites, l’Intersyndicale vous a répondu son opposition aux motifs suivants :

– la catégorisation de la prime,

– le renvoi à une négociation locale qui ne ferait qu’accentuer les inégalités territoriales vu la manifestation de peu d’entrain des financeurs.

Nous réaffirmons donc notre position initiale d’atteindre 28% de prime de feu pour toutes les catégories.

Dans un souci de sortie de crise voulue par tous, nous vous proposons un échéancier de deux ans (2020 – 2021) pour atteindre ce taux de 28%.

De plus, des marges conséquentes pourraient se dégager (augmentation de la fraction de la TSCA pour les SDIS, revalorisation de la carence d’ambulance privée…) et nous attendons également des propositions fortes des représentants de l’ADF et de l’AMF.

Responsable et constructive, l’Intersyndicale vous alerte sur la crise profonde que nous vivons. Nous vous exprimons nos craintes d’un conflit qui non seulement pourrait s’élargir mais également se durcir.

Nous vous adressons, Monsieur le Ministre, nos plus sincères salutations.

Communiqué de presse de l’intersyndicale du 10 Septembre 2019

0

        Pour l’emploi public, pour le statut, 

                pour le service public !

 

Les organisations syndicales de la Fonction publique CFDT, CFTC, CGT, FA, FO, FSU,

SOLIDAIRES et UNSA ont pris acte de la promulgation de la Loi de transformation de

la fonction publique n° 2019-828 du 6 août 2019.

 

Pour autant, elles continuent de rappeler leur opposition au contenu et à la philosophie

de cette loi.

 

Elles réaffirment leur volonté d’un service public fort, doté des moyens humains et

matériels nécessaires pour garantir l’accessibilité de tous les citoyens et le meilleur

service rendu.

 

Elles confirment leur attachement à l’emploi statutaire et au principe de carrière en

opposition à une fonction publique précarisée telle que prévue dans la loi.

Elles rappellent leur attachement à l’égalité de traitement des agents pour tous les

éléments de leur carrière, égalité qui ne peut être garantie que par le maintien de toutes

les compétences des Commissions Administratives Paritaires (CAP). Dans le même

esprit, elles rappellent le rôle essentiel des CHSCT et de leurs compétences, instances

permettant de suivre la santé et sécurité au travail des agents.

 

Au moment où vont s’ouvrir de nouvelles discussions précisant des éléments de la loi

(environ 50 textes réglementaires sont annoncés), nos organisations syndicales

appellent le Gouvernement à aller au-delà de simples concertations pour s’engager

dans un véritable dialogue social, constructif et sincère en faveur des agents et du

service public. Les enjeux nécessitent des échanges de fond, respectueux de chacun,

qui ne doivent pas être contournés par des impératifs de calendrier ni être rendus

inopérants par l’absence de tout espace réel de négociation.

 

Pour nos organisations syndicales, il est urgent de sortir d’une vision budgétaire

strictement comptable et de recentrer les débats en faveur d’un service public prenant

en compte les besoins des usagers, les revendications des organisations syndicales et

la situation des 5,5 millions d’agents.

 

Fait à PARIS, le 10 septembre 2019

2019-09-10-CP-COMMUN-DES-OS-FP-CFDT-CFTC-CGT-FA-FO-FSU-SOLIDAIRES-et-UNSA_