communiqué CHSCT du 12 juin 2019

0

Nous avons participé mercredi dernier lors du CHSCT, à une séance compliquée dans son déroulement (quorum, transmission des documents préparatoires). Le fait que le collège des représentants de l’administration soit composé uniquement d’élus n’a pas facilité les choses.

✓ Avis sur l’Avant-Projet Sommaire du projet de relocalisation de la Direction Départementale

Ce document sur lequel nous devions émettre un avis lors de cette séance, n’a pu être proposé dans les temps. Le projet nous sera joint prochainement afin de pouvoir en faire étude et ainsi apporter les remarques nécessaires.

Aucun avis n’a été donné sur ce point.

✓ Avis sur le rapport annuel de médecine préventive

Ce rapport met en exergue des disfonctionnements dans l’organisation des tâches administratives de ce service. Des solutions peuvent être trouvées avec le SSSM. Il ressort que les visites de reprises après maternité (qui sont obligatoires) ne sont pas réalisées systématiquement, et nous le regrettons. Cela permettrait de pouvoir le cas échéant proposer à l’agente des adaptations d’horaires ou autre selon le besoin.

Nous avons pointé la problématique pour le médecin de prévention d’avoir accès aux dossiers médicaux des agents/tes qui sont encore détenus par l’AIST. Nous avons proposé qu’une procédure soit établie afin que le personnel puisse faire la demande de transfert de leur dossier.

Avis favorable des 2 collèges de représentants.

✓ Avis sur les vidéos d’illustration « repli d’urgence »

Ces supports pédagogiques ont pour but d’apporter une conduite à tenir aux personnels lorsqu’ils sont engagés sur les opérations feux de forêts face à un danger immédiat.

A notre grande surprise, dans une des vidéos, l’équipage porte le sur-pantalon (voir ci-après). Ces vidéos seront diffusées prochainement. La saison feux de forêt débutant, il est important que tous les intervenants en aient connaissance.

Avis favorable des 2 collèges de représentants.

✓ Avis sur la procédure mise en oeuvre suite à la parution du décret 2019-301 relatif au congé pour invalidité temporaire imputable au service dans la fonction publique territoriale

Nous nous sommes opposés à ce que l’UDSPV soit systématiquement averti lors de chaque AT, en étant dans les destinataires à priori du mailing. Il appartient à chacun/e de leur déclarer leur accident de service. Un ordre de service, va accompagner prochainement la mise en oeuvre de la procédure pour la prise en compte des accidents de travail. Il est important de rappeler que les agents/es ont 15 jours pour constituer leur dossier d’AT.

Avis favorable des 2 collèges de représentants.

✓ Avis sur le déploiement de caméras thermiques dans les engins incendie

Un plan de déploiement est déjà acté prévoyant l’achat de 4 à 6 appareils par an. Le cout d’un équipement est aux alentours des 5000€. Nous avons proposé l’essai d’autres équipements moins couteux, et qui permettent aux SP d’effectuer aussi reconnaissance ou recherche lors des incendies.

Avis favorable des 2 collèges de représentants.

✓ Avis sur le déploiement de tablettes numériques d’aide à la décision dans les engins de secours

Nous ne sommes évidemment pas opposés à un déploiement de tablettes numériques mais pensons que l’opportunité s’offrira avec le déploiement du projet NEXSIS et qu’il est trop tôt pour envisager un tel investissement.

Sur ce point le SA SPP-PATS 83 s’est abstenu, considérant que ce sujet n’est pas de la compétence du CHSCT.

✓ Rapport d’étape sur le plan d’actions associé au programme annuel de prévention

Nous n’avons pas eu de programme présenté lors de cette séance. Ce programme doit annuellement donner les orientations et taches à réaliser en matière de santé et sécurité. Même si le service SSQVS est en cours de développement, il n’en ressort pas moins que ce document est réglementaire. Nous avions déjà émis un avis défavorable sur la proposition faite de ce document lors du CHSCT du 20 mars.

✓ Dématérialisation et accessibilité des registres « Hygiène et Sécurité » et « Dangers graves et imminents »

Prochainement, ces documents seront accessibles et utilisables par toutes et tous sur le portail du SDIS83. Une demande du SA SPP PATS 83 lors du CHSCT du 7 novembre 2018.

✓ Uniformisation du port d’une tenue allégée en casernement

Nous avons exprimé un nouvelle fois le souhait que les agents/es des CIS puissent en période estivale porter une tenue allégée. Ce qui se fait dans certains centres est refusé dans d’autres. Simplement, nous demandons que cette situation accordée à certains puisse être étendu à tous, dans le respect des règles qui sont définies avec

les chefs de centre. Des consignes seront données lors de la prochaine réunion des chefs de centre.

✓ Temps de travail des cadres impliqués dans les chaînes de commandement

Nous avons eu une première réunion le 6 juin dernier avec le DDA sur ce sujet avec la présentation faite de la proposition de la gouvernance.

Nous nous étions opposés au refus de revoir les règles d’application de l’IHTS qui sont établies depuis juin 2000. Nous avions fait part de la prise en compte de la durée de travail hebdomadaire dans la limite des 48 heures pour les personnels SHR en respect du décret temps de travail n°2001-623 du 12 juillet 2001.

Lors de cette séance, le DDA, nous a confirmé qu’il faudra respecter le temps de travail hebdomadaire, ainsi que le repos de sécurité dans le cadre de l’IHTS.

✓ Ergonomie des postes de travail dans les salles opérationnelles

Des renouvellements ainsi que des reconditionnements de fauteuils sont en cours pour les salles.

✓ Conditions de travail à l’atelier mécanique de SAINT MAXIMIN

L’atelier de St Maximin manquant de place pour la réalisation des taches de travail, les agents subissent les conditions météo. Des orientations avaient déjà été examinée (Bachmann-relocalisation). Mais à ce jour aucun projet n’a été défini pour apporter une réponse.

✓ Conditions de travail à l’atelier mécanique de TOULON CENTRE

L’atelier de Toulon centre faisant face à un manque d’effectifs, les agents se retrouvent avec une charge de travail importante. Un recrutement pourrait être proposé pour palier à cette problématique. Des modifications organisationnelles ont été apportées en délestant des taches sur l’atelier de Hyères.

✓ Point d’étape concernant les travaux du groupe de travail « FUTOX »

Depuis le début d’année des réunions ont eu lieu pour le développement de ce sujet. Nous avons demandé que dans un premier temps des mesures puissent être déployées comme le rassemblement quotidien de l’équipe de garde sans les tenues de feux. Nous nous retrouvons, dans certains CIS, avec des EPI posés au sol sans intérêt. Il convient à chacun de contrôler son équipement au moment de l’inventaire. Nous allons continuer à travailler sur ce dossier et nous viendrons à votre rencontre pour développer ce projet avec vous.

✓ Inscriptions au registre Hygiène et Sécurité

Inscriptions issues des CIS TOULON CENTRE et HYERES concernant l’équipement de sauveteurs côtiers. Ce sujet avait déjà été abordé lors du CHSCT du 20 mars. Des mesures ont été entreprises depuis pour répondre à cette problématique.

✓ Information sur les mesures envisagées pour renforcer la sécurité lors de luttes contre les feux de forêts

Comme nous l’avons fait remarquer sur le sujet du « Vidéos repli d’urgence », des sur-pantalons vont maintenant être affectés pour les opérations de feux de forêts. Pour cette saison, 200 sur-pantalons à usage collectif vont être mis à disposition. Nous avons faire part de notre interrogation sur le fait que ce soit des sur-pantalons feux urbains « espace clos ou semi-ouverts ». Ces équipements plus épais et moins résistants aux abrasions, ne sont pas les plus adaptés pour ces missions FDF. Ce choix intervient suite à des recommandations de la DGSCGC. Nous avons alerté sur le risque d’hyperthermie d’effort lié au port de cet équipement. Il faudra identifier les actions à réaliser avec ces équipements.

D’autre part, des aménagements vont être réalisés sur les CCFM Unimog 1550 afin d’y intégrer des ceintures de sécurité. Ces véhicules pourraient être reclassés en équipage à 3.

Globalement, nous sommes mécontents de la tournure que prennent ces séances du CHSCT. L’administration prend de plus en plus de distances avec les dispositions règlementaires en ce qui concerne l’organisation des séances, quorum, séances exceptionnelles ou transmission des documents.

Nous demandons à revenir instamment au fonctionnement des années précédentes plus respectueux des représentants du personnel et du dialogue social.

S’engager à vos côtés, réussir ensemble

Les Autonomes

Communiqué CHSCT 12 juin

CHSCT 24 avril 2019 Relocalisation DDSIS

0

Ce CHSCT présentait de manière globale le projet de construction de la nouvelle direction départementale, avec tout de même les dernières propositions formulées par le groupe de travail « espaces partagés intérieurs ».

Ces propositions émanent du questionnaire auquel vous avez répondu. Elles répondent à certaines de nos interrogations :

✓Un bureau d’études acoustiques est intégré au cabinet d’architectes et l’attention est portée sur la cohabitation salles OPS / Atelier

✓ Une étude va être lancée pour estimer la faisabilité d’un service de restauration

Il n’est pas pour autant question de supprimer les tickets repas. Nous sommes mêmes favorables à leur généralisation à l’ensemble du personnel.

Nous réaffirmons que nous sommes favorables à cette démarche organisée en groupes de travail, dans laquelle les agents de la Direction Départementale vont pouvoir représenter leurs collègues et exprimer les attentes de tous. De même, nous encourageons la transparence affichée par l’administration et le souhait de présenter à TOUS le projet dans chaque groupement fonctionnel et au SSSM.

Le Directeur a exprimé sa volonté d’ouverture, sachant que le respect du budget imposera des choix.

Nous attendons les arbitrages plus précis à la fin de l’avant-projet sommaire pour connaître les plans d’aménagement, notamment dans l’agencement des bureaux de chaque groupement et service.

Nous comptons sur vous pour exprimer vos attentes dans ce cadre-là. Nous sollicitons un CHSCT final pour débattre des arbitrages effectués par l’administration suite à vos contributions et pour donner un avis formel sur le projet de reconstruction de la Direction Départementale.

S’engager à vos côtés, réussir ensemble Les Autonomes

Communiqué CHSCT Relocalisation DDSIS 24 avril

Communiqué SA SPP-PATS 83 – CHSCT 12 mai 2022

0

Vos représentants Autonomes étaient présents ce jeudi 12 mai pour la première séance de l’année du CHSCT. Les points suivants ont été présentés :

  • Élection du secrétaire du CHSCT pour l’année 2022 ;

Pour l’année 2022, le SA SPP-PATS 83 ayant la charge du secrétariat, Cédric Leroy membre titulaire a été proposé et élu secrétaire du CHSCT.

  • Avis sur le rapport annuel de Santé Sécurité et conditions de travail 2021 ;

Ce rapport fait ressortir une nouvelle fois le manque d’effectifs tant SPP que PATS. Nous remarquons que la pyramide des âges atteint maintenant la moyenne d’âge pour les agents entre 45 et 49 ans. Il y a là une alerte sur le besoin de rajeunissement et le recrutement en est une solution.

Concernant le Réseau Hygiène et Sécurité, seul 7 agents participent à ce réseau contre 9 en 2020. Des orientations de développement sont attendues.

Pour le Document Unique d’Évaluation des Risques Professionnels (DUERP), document réglementaire de notre établissement c’est le statu quo ! Nous sommes dans l’attente de la reprise de sa rédaction dont nous proposons notre participation depuis des années. Une nouvelle méthode devrait simplifier sa rédaction par le biais d’un logiciel dédié.

Le Registre Hygiène et Sécurité sera prochainement accessible sur le portail du SDIS 83

dans « mes démarches ». C’était une demande des Autonomes.

Sur les agressions et incivilités envers les personnels du SDIS 83, le chiffre est en baisse par rapport à 2020, nous restons réservés sur celui-ci. La crainte légitime de représailles en cas de dépôt de plainte par la non-anonymisation des celle-ci conduit souvent à ne pas aller au bout de la procédure. Nous vous rappelons qu’il est important de signaler toutes agressions physique ou verbale envers un personnel du SDIS. Un accès sur le portail du SDIS est disponible pour signaler toutes agressions ou incivilités dont vous pourriez être victime. Nous pouvons vous conseiller si nécessaire.

Les dispositifs de signalements et d’assistantes sociales mis en place depuis 2020 ont permis d’apporter un soutien aux personnels ayant sollicité ces services une nouvelle fois en 2021.

Avis favorable des 2 collèges de représentants

  • Avis sur le rapport annuel de médecine de prévention 2021 ;

Ce rapport a été complété dans sa présentation du rapport de médecine d’aptitude. Sur ce point nous avons demandé que soit mis en place le suivi médical post-professionnel pour les agents partant à la retraite.

Pour info : Le suivi médical post professionnel consiste en examens de dépistage destinés à détecter la présence d’une maladie liée à une substance cancérogène qui aurait été contractée au cours de l’activité professionnelle.

Sur le rapport annuel de médecine de prévention, nous avons demandé quelles étaient les orientations de développement pour ce service. Le décret du 13 avril 2022 permet le développement de la pluridisciplinarité dans les services de médecine préventive. Les missions du service de médecine préventive sont assurées par les membres d’une équipe pluridisciplinaire animée et coordonnée par un médecin du travail.

Avis favorable des 2 collèges de représentants

 

  • Avis sur le règlement intérieur du CHSCT ;

Avis favorable des 2 collèges de représentants

  • Points développés par le Groupement Fonctionnel Patrimoine ;

• Sur le projet de réhabilitation du Cis la Seyne Nord, les avancées du dossier prévoient une livraison pour fin d’année 2023. Le projet prévoit un nouvel aménagement du bâtiment avec la création de nouvelles remises, une aire de lavage, la sécurisation de la caserne et une réfection de la zone de vie. Les agents du Cis ont pu échanger et participer à la conception de se projet qui était attendu maintenant depuis bien longtemps. Nous regrettons de ne pas avoir été sollicités en amont de l’avant-projet définitif comme cela a pu être fait sur d’autres projets de construction.

• Pour le Cis Le Beausset, situation que nous avions faite remonter au CHSCT de mai 2021, des travaux d’étanchéité sont prévus afin d’effectuer les réparations et les fissures.

  • Points développés par le Service SSQVS ;

• Formation pour la sécurité des personnels : Ces formations concernent des CACES, les habilitations électriques et des travaux en hauteur.

• Sécurisation des accès du Cis GRIMAUD avec la mise en place de feux tricolores pour la sécurisation de la sortie de la caserne.

  • RETEX sur le cycle de travail expérimental des salles opérationnelles ;

Nous avons demandé que soit remis en place dans l’organisation du cycle de travail les « nuits sautées » pendant la période estivale. L’expérimentation du régime de travail lors de la saison dernière avait fait ressortir ce problème. L’administration n’y voyant pas d’opposition, une modification sera apportée à ce régime de travail.

  • Point de situation FuTox, reprise des travaux et mesures mises en oeuvre ;

Nous attendons sur ce sujet la reprise des échanges pour la mise en oeuvre des travaux qui ont débuté et le déploiement des kits de nettoyage pour les engins incendies en attente depuis plus d’un an. Le développement des laveries se poursuit sur le département avec une création à Fayence.

Pour l’opération, le SSO sera engagé maintenant systématiquement lors du déclenchement du niveau de chef de colonne.

  • Point de déploiement des chaussants type A ;

Ce sujet que nous avions présenté en 2016, aboutit enfin et voit le déploiement de chaussants HAIX dans les Cis depuis le début d’année dans le cadre du dossier FuTox mais également pour l’amélioration des conditions de travail en prévention des TMS.

  • Application par le SDIS du Var de la circulaire sensibilisation et formation secouriste en santé mentale du 23 février 2022 ;

La volonté nationale sur ce point est de sensibiliser les fonctionnaires à ce risque sur le même principe que les gestes qui sauvent. Cette formation au même titre que celle sur les violences sexuelles et sexistes doit être inscrite au programme annuel de prévention.

 

Vos représentants Autonomes, restent à votre écoute et disponibles pour échanger avec vous.

 

 

 

 

==> Communiqué SA SPP-PATS 83 – CHSCT 12 mai 2022

CHSCT 7 novembre 2018

0

Un CHSCT encore avec un grand nombre de points à traiter. N’ayant plus eu de CATSIS depuis 2014, le CHSCT est devenu une chambre de consultation pour de nombreux points techniques…

✓ Avis sur l’évolution du temps de travail des sapeurs-pompiers professionnels

Il s’agissait d’évaluer ici le cycle individuel en G12, en rapport avec la santé et les conditions d’exercice. Aucun avis n’a été émis ce jour sur ce sujet, le cycle de travail des CIS ayant fait le choix de passer en 12H n’est pas encore défini. Nous continuons nos échanges avec l’administration pour que ces propositions soient validées pour une mise en œuvre au 1er janvier 2019. Un CHSCT exceptionnel devrait venir valider les propositions retenues.

✓Avis sur la pérennisation du comité de pilotage de l’évaluation des risques psychosociaux dans l’élaboration d’un plan d’action

Un avis favorable a été prononcé sur le principe qu’un comité ou groupe de travail, dans la continuité du COPIL RPS qui avait dirigé le diagnostic, va poursuivre son action à la réalisation d’un plan d’action. Nous rappelons que le plan d’action RPS prévu pour les collectivités et établissements publics est une obligation depuis 2015.

✓ Avis sur la dématérialisation du registre hygiène et sécurité́ et du registre des dangers graves et imminents

Dans un souci de simplification d’accès à ces documents, le SA SPP PATS 83 a proposé leur dématérialisation et leur accès direct via votre espace numériquepersonnel, à l’instar de ce qui a été fait pour l’évaluation professionnelle. Deplus, cela améliorerait la prise en compte et l’archivage des requêtes. Ce projet pourra être réalisé prochainement. Avis favorable.

✓Avis sur les documents unique d’évaluation des risques professionnels du CIS SAINT TROPEZ, CIS SAINT MAXIMIN, CIS LA CADIERE.

Concernant ces CIS, aucun risque de niveau 1 ne ressortait.
Aucune observation pour St Tropez, ce qui n’enlève en rien aux difficultés d’accès à ce centre pour les personnels en raison de l’affluence estivale.
Pour St Maximin la réfection de la toiture qui présente de nombreuses fuites nécessite encore des arbitrages au vu du coût lié à sa superficie mais aussi à la présence d’amiante (dont la surveillance est assurée règlementairement).En aparté, une réflexion sur les ateliers déconcentrés est envisagée avec une stratégie nouvelle à adopter. Nous demandons à ce que les personnels concernés soient évidemment associés.
Pour le CIS La Cadière, nous demandons si les travaux peuvent être réalisés en régie, par les personnels de ce centre, en lien avec le service patrimoine, àl’instar de ce qui s’est fait au Muy ou à La Seyne Nord.
Avis favorable pour les Documents Uniques d’Évaluation des Risques de ces 3CIS.

✓Avis sur l’Analyse Technique Hygiène et Sécurité́ de l’accident du 20 juillet 2018 à CAVALAIRE

Un SP saisonnier de Cavalaire assurant le service de surveillance des plages a été grièvement blessé au genou en ayant été atteint par l’hélice de son embarcation. Des mesures sont envisagées en termes de formation et d’organisation par le Directeur, tendant vers une homogénéité départementale primordiale. De plus, une généralisation des protections d’hélices sur les bateaux communaux mis à disposition de la surveillance des plages va être demandée. Elle était présente dans cet accident et a certainement permis de réduire les conséquences d’une blessure déjà très grave.

Avis favorable au rapport et à ses préconisations.

✓Avis sur le projet d’ordre de service « lutte contre les agressions envers les sapeurs-pompiers et prévention des violences sexuelles et sexistes »

Ce projet d’ordre de service comporte 2 parties : les agressions envers les SP et la prévention des violences sexuelles ou sexistes.
Dans un premier temps, nous souhaitons relayer le sentiment d’abandon a posteriori, relaté par les SP que nous avions contactés au sujet de leur agression. Ce n’est peut-être pas une majorité mais certains le ressentent. Cela suffira peut-être à une attention plus large envers ces collègues victimes, SPP ou SPV. Nous revenons ensuite sur le Protocole Agression SP Police Gendarmerie de 2015 dont tous les aspects n’ont pas été exploités, et notamment l’information de tous, la formation des intervenants de la prise d’appel jusqu’à l’intervention et la réalisation de fiches de secteur accompagnée de leur diffusion. Néanmoins, une procédure opérationnelle accompagne cet ordre de service pour aiguiller les différents acteurs à chaque étape d’une intervention à risque ou supposée l’être.

En ce qui concerne les violences sexuelles, nous aurions préféré un ordre de service bien distinct tant il y a matière à développer les préconisations de la circulaire du 9 mars 2018. 3 axes se dégagent : 1) la prévention 2) le traitement des situations et 3) les sanctions.

Là encore pour l’axe 1) des formations et de l’information sont demandées. Pour l’axe 2), il nous semble préférable de dissocier le dispositif de signalement de la plainte, SSSM par exemple, du circuit RH de traitement de la situation, gestion RH uniquement. Là aussi, attention à ne pas minimiser le volet Protection et Accompagnement de la victime supposée.

Nous demandons à l’administration de développer l’action dans le sens de cette circulaire très précise. Avis favorable à l’ordre de service.

✓ Avis sur projet de construction du CIS COGOLIN – GRIMAUD (présentation de l’Avant-Projet Sommaire)

Nous sommes satisfaits de voir apparaître pour la 1ère fois dans la constructiond’un CIS la prise en compte du risque de contamination des fumées, au travers de la création de vestiaires extérieurs et d’un circuit Sale/Propre limitant la contamination croisée au retour d’intervention. Nous saluons les échanges entre le personnel du CIS Cogolin et le Groupement Patrimoine et les remercions d’avoir travaillé et anticipé sur ce risque encore peu maitrisé. Il a été réalisé la même démarche, en ce qui concerne l’atelier où plusieurs version sont été nécessaires, avec la participation experte de nos personnels techniques. Certes les aménagements de locaux de vie pour le CIS ne sont pas parfaits, notamment pour la partie nuit à l’étage mais une option évolutive est prévue. Avis favorable pour ce projet de construction.

Pour tous les points suivants, nous vous invitons à nous contacter si toutefois

vous aviez besoin de précisions :

✓  Point d’étape concernant l’expérimentation des produits chaussants

✓  Présentation de la méthode de suivi médical des agents affectés dans des structures amiantées

✓  Présentation des perspectives de prise en compte des travaux dans les CIS les plus vétustes

✓  Point d’étape concernant le projet de relocalisation de la DDSIS

✓  Point d’étape concernant la prise en compte du risque de toxicité́ des fumées d’incendie

✓  Présentation du registre hygiène et sécurité concernant le CIS AUPS

✓  Présentation d’une Fiche d’Alerte Matériel relative à un défaut d’étanchéité de cagoule de sauvetage

✓  Présentation d’un message d’alerte relatif aux difficultés rencontrées lors de l’ouverture d’une pochette de sécurité FDF

✓ Présentation de l’information relative à la mise en place des Indicateurs de la Condition Physique (I.C.P)

✓ Présentation de l’ordre de service relatif à la mise en place de masque FFP3 dans les engins FDF.

 

En questions diverses, la situation conflictuelle du CIS Sollies a été abordée. Nous souhaitons respecter les parties impliquées. Le Directeur Départemental avec le chef de groupement, entend sur place, ce vendredi après- midi les différents protagonistes, TOUS atteints parl’ampleur du mal-être.

Un représentant du SA SPP PATS 83 se rend dans ce CIS pour accompagner les personnels à leur demande.L’heure est à la conciliation et à l’apaisement.

 

S’engager à vos côtés, réussir ensemble

Les Autonomes

==> Communiqué CHSCT 7 novembre 2018

 

Référentiel sur l’Organisation du Service 2019

0

Nous venons cette semaine, dans la continuité de la mise en œuvre du temps de travail, de valider, en séances exceptionnelles du CT et du CHSCT, les modifications du Référentiel Organisation du Service concernant les nouveaux régimes de travail au 1er janvier 2019.

Quoi que certains aient de nouveau voulu laisser entendre ces derniers temps, nous avons maintenu notre position en faveur de règles moins contraignantes pour la pose de congés, par exemple.

Pour le régime « G24 » : les modifications ont été faites pour la prise en compte des 86 gardes.

Pour le régime « Mixte » : Ce régime existant n’a pas été modifié.

Pour le régime « G12 » nous avons obtenu :

–  De ne plus avoir de distinction entre les congés jour/nuit, mais également la suppression de l’obligation quantifiée de congés G12 nuit.

–  Pour les CIS 3 G12 semaine, l’obligation de nombre de congés à poser sur le 1er semestre a été revue à la baisse, pour être la même que les CIS G12, passant de 11 à 5.

–  La limitation du nombre de récupération à poser en journée a été également retirée, la pose en nuits étant déjà libre.

Sur le sujet de l’emploi du temps journalier en garde, nous avons demandé l’harmonisation du déroulement de la journée pour tous les CIS.

Pour les G12 de nuit, nous avons fait part de notre opposition à vouloir occuper les agents de manière démesurée, en imposant des contraintes horaires excessives aux différentes tâches à accomplir.

Les adeptes du « Vu avec les partenaires sociaux » vont devoir changer de disque. La déresponsabilisation permanente comme méthode de management contre le SA SPP-PATS 83 est révolue. Nous avons tout de même obtenu une adaptation de l’emploi du tempsen G12N prenant en compte la spécificité opérationnelle des CIS.

Côté CHSCT

Nous avons proposé que soit pris en compte l’aspect hygiène et sécurité. En effet, la prise de garde et le rassemblement ne doivent pas être liés au port des EPI. La contamination croisée fait partie des risques.
Des mesures interviendront prochainement, le groupe de travail « Fumées » qui débutera en 2019 devra traiter cette situation, afin d’établir des procédures et consignes sur la question.

Par la validation de ce document, nous clôturons un dossier ouvert depuis 2014.
Nous serons vigilants sur l’application et la mise en œuvre de ces nouveaux régimes de travail.
Nous sommes satisfaits de voir apparaitre un temps de travail « heure pour heure » au 1er janvier 2019 pour ceux qui l’ont souhaité. De la même manière, la baisse du temps de présence annuel en G24 est positive, malgré la persistance d’un régime d’équivalence.

L’ensemble du bureau du SA SPP-PATS 83, vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année.

S’engager à vos côtés, réussir ensemble

Les Autonomes

==> Communiqué Référentiel Organisation du Service 2019

Projet de relocalisation de la DDSIS

0

Le projet de relocalisation de la Direction Départementale a fait l’objet d’une première présentation aux représentants du personnel du CHSCT, le 28 mars.

Le budget :

6,5 millions d’€ ont déjà été investis dans l’acquisition du site. 6,5 millions supplémentaires sont prévus pour les travaux. Ce budget devra être rigoureusement tenu.

Les délais :

Début des travaux février 2020 livraison prévue décembre 2020.
Le déménagement serait prévu en janvier 2021, avec l’hypothèse que les salles opérationnelles restent sur l’ancien site encore 1 an, en attendant le déploiement de NEXSIS dans les nouveaux locaux.

Le nouveau site aura une surface de 12000 m2 contre 7500 actuellement.

La constitution de 5 groupes de travail (voir ODS DIR 2019-37 du 26 mars) va permettre d’impliquer les agents dans les propositions d’aménagements à l’architecte et de nouvelles organisations.

Nous faisons confiance à ces groupes de travail composés de futurs utilisateurs du site. Nous vous conseillons de vous rapprocher de ces référents pour apporter vos suggestions, remarques ou éventuelles demandes, notamment

D’ores et déjà une consultation sur la restauration devrait être organisée très prochainement.

Quoiqu’il en soit nous avons rappelé qu’un passage en CHSCT de ce projet devra être prévu, et nous serons à l’écoute de vos demandes dans ce cadre.

S’engager à vos côtés, réussir ensemble

Les Autonomes

 

Communiqué Relocalisation DDSIS

CHSCT du 13 juin

0

Pour ce CHSCT, l’ordre du jour allégé a permis une restitutionapprofondie des résultats du diagnostic des Risques Psycho Sociaux de notre établissement public. Dans un premier temps nous avions des avis à rendre.

✓Avis sur le rapport d’évaluation des risques professionnels du CIS LA GARDE

Il n’a été recensé aucun risque du premier niveau nécessitant unréaménagement. En revanche, une recommandation a été faîte pourstocker l’O2 à l’extérieur des bâtiments comme il est préconisé pour chaque CS. Avis favorable du SA SPP PATS 83.

✓ Avis sur le rapport de médecine préventive
Le médecin de prévention intervient sur 2 aspects : la surveillancemédicale des agents administratifs et techniques et l’action sur le milieuprofessionnel. Pour ce qui est de la surveillance médicale, nous souhaitons des solutions pour régulariser la situation de nos collèguesqui n’ont toujours pas eu leur visite médicale et pour permettre unarchivage des dossiers médicaux dans des conditions de confidentialité et de sécurisation optimales.
Pour l’action en milieu professionnel, nous demandons une association beaucoup plus systématique du médecin de prévention aux projets liésà l’opérationnel, RETEX, construction de CIS, caisson de feu etc… Avis favorable du SA SPP PATS 83.

✓ Avis sur le programme annuel de prévention

Nous obtenons enfin un programme de prévention après avoir passé 4 ans à le réclamer !! Au-delà de l’obligation règlementaire, il nous semble important de pouvoir s’appuyer sur le bilan Santé et Sécurité (présenté au dernier CHSCT) et sur un programme de prévention pour élaborer une véritable politique de santé et sécurité au travail engageante, évolutive et dont on pourra mesurer les effets. 6 grands chapitres sont ainsi déclinés :

1. Développer une culture sécurité au sein du SDIS 83
2. Évaluation des risques professionnels
3. Développement de la santé et de la Qualité de Vie au Travail 4. Prévention des accidents de sport
5. Prévention du risque routier
6. Autorisations de conduite et habilitations électriques

Certaines actions ont débuté dès 2017. Avis favorable du SA SPP PATS 83.

✓Présentation d’un rapport d’accident concernant les sapeurs-pompiers de BANDOL survenu le 15 janvier 2018

Une liste de 15 recommandations, dont certaines de portée nationale quivont être relayées par l’Inspection Générale de la Sécurité Civile, sont issues du rapport d’accident. Nous sommes à votre disposition si voussouhaitez en connaitre les détails.

Devant l’ampleur de l’accident, une prise de conscience de tous est primordiale. Nous pensons à nos collègues blessés qui pour certains en gardent encore de graves séquelles.

✓ Rapport d’étape sur le projet de Plan de Prévention duRisque Routier

✓Présentation des résultats de l’enquête et de la cartographie des risques psychosociaux au sein du SDIS du Var

Il s’agissait bien pour nous d’évaluer les risques psycho-sociaux comme le prévoit le protocole d’accord du 22 octobre 2013. Nous ne nouslaisserons pas bercer par la voix qui présente cela maintenant comme une action volontariste dans le cadre de la qualité de vie au travail.Nous avons assez bataillé pour l’obtenir !!!

Trois thématiques principales regroupent l’ensemble des constats etvont demander un travail d’amélioration.

L’organisation du travail

  • Lignes directrices du SDIS
  • Équité́ de traitement
  • Reconnaissance
  • Rôle et place du management
  • Définition et organisation du travail en « mode projet »

    Les moyens (outils et humains)

  • Moyens humains
  • Outils mis à disposition (matériel au sens large : outils informatiques,

    habillement, pour certains CIS casernement)

  • Formations déployées (renforcement des compétences : encadrement, SPP et

    PATS)

    La communication

  • Relations Internes
  • Circuit de validation et de transmission de l’information
  • Connaissance inter services et CIS (missions et exigences des autres services)
  • Dispositifs de communication

    Nous retrouvons dans ces items des alertes voire des revendications portées par les organisations syndicalesdepuis des années. C’est maintenant les mêmes dysfonctionnements que vous avez exprimés à ceux qui ont passé des années à dénigrer notre parole par principe,considérant qu’un syndicat ne peut avoir le reculnécessaire à une vision objective de l’établissementpublic dans lequel il évolue.

    Nous demandons le maintien du Comité de Pilotage dans sa forme actuelle pour pouvoirproposer un plan d’action. Il ressort aussi dudiagnostic que vous portez une attente forte de ce côté-là.

    S’engager à vos côtés, réussir ensemble

Les Autonomes

==> Communiqué CHSCT 13 juin 2018

CHSCT 22 novembre suite : Contamination des fumées : mesures simples à mettre en oeuvre

0

Voici des mesures simples d’hygiène qui peuvent être appliquées dès aujourd’hui par tous les intervenants au sujet de la contamination des fumées d’incendies.

  1. Utiliser les appareils de protections respiratoires durant toute l’intervention.
  2. Nettoyer les équipements sur les lieux de l’intervention, et pas en caserne.
  3. Isoler la tenue de feu dans des sacs étanches.
  4. Nettoyer le visage, le cou, les mains sur les lieux de l’intervention avec des lingettes.
  5. Laver immédiatement les tenues d’interventions après le feu.
  6. Ne pas stocker les tenues d’interventions dans la zone de vie.
  7. Interdire les chaussants d’interventions dans les zones de sommeil.
  8. Décontaminer l‘intérieur du véhicule.
  9. Décontaminer le casque et les chaussants.
  10. Prendre une douche en rentrant de l’intervention.

Nous ne pouvons pas nous permettre d’attendre sans agir. Ces quelques points peuvent être mis en œuvre facilement et par tous.

Les Autonomes

==> Communiqué CHSCT 22 novembre des mesures simples à mettre en oeuvre

Communiqué CHSCT exceptionnel 9 novembre 2020

0

 Nous avons traité ce lundi en CHSCT les mesures et actions mises en oeuvre au sein du SDIS et les orientations pendant cette deuxième vague. 

Avant de traiter le sujet, il est « primordial » de revenir sur l’aspect de prévention et préservation de la santé des personnels. Il est important que chacun et chacune soit responsable pour faire face à cette crise sanitaire. Le respect des consignes sanitaires au quotidien participe en premier lieu à nous protéger collectivement. 

La situation de notre département face à la recrudescence du nombre de cas Covid fait état de situations localisées actuellement gérées et suivies par le SSSM. 

A ce jour une centaine de cas sont en isolement. Nous ne rentrerons pas dans les détails de ces situations par discrétion. 

Nous avons alerté sur les situations d’interventions, où notre action consiste uniquement à faire un transport vers un centre hospitalier pour une consultation. Nous sommes très loin du prompt secours là !! Nous avons fait part de la contrainte que cela engendre pour les personnels qui doivent à chaque fois appliquer la procédure « risque infectieux » et les contraintes que cela impose en temps et reconditionnement. 

Nous avons proposé l’engagement de vecteurs désignés pour la prise en charge de ces interventions non-urgentes comme cela avait pu être fait lors de la première vague. Sur ce point une réunion avec L’ARS avait lieu ce même jour. 

Pour le télétravail, le SDIS investit dans des ordinateurs portables afin de pouvoir développer ce dispositif et le proposer pour des postes désignés. Nous retiendrons que cette demande de longue date commence à s’ancrer au sein du SDIS et souhaitons que notre établissement public se mette enfin en conformité règlementaire (articles 7, 8 et 10 du décret n° 2016-151 du 11 février 2016). 

Un prochain ordre de service viendra formaliser le message reçu en fin de semaine en prenant en compte une gestion locale des situations dégradées dues à la COVID19 afin de maintenir la continuité du service et apporter une réponse opérationnelle. Bien que le nombre d’interventions ait baissé de 10% par rapport à 2019, il n’en reste pas moins que nos interventions sont plus longues du fait de la situation sanitaire et de ses protocoles alourdis. 

Nous devons rester vigilants en cette période de crise sanitaire, mais également au regard du niveau Vigipirate « Urgence attentat » qui a été rétabli dernièrement. 

 

Vos représentants Autonomes vous accompagnent durant cette crise sanitaire et sont à votre écoute. 

S’engager à vos côtés, réussir ensemble 

Les Autonomes 

==>Communiqué CHSCT exceptionnel 9 novembre 2020

CHSCT du 26 avril 2017

0

Nous avons encore une fois assisté à un CHSCT, ce mercredi 26 avril 2017, avec un ordre du jour très chargé.

  • Avis sur le Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels des CIS DRAGUIGNAN ; CIS COTIGNAC ; CIS FAYENCE ; CIS AUPS.

Les documents ont reçu un avis favorable, les risques relevés les plus importants ont été traités ou sont en cours de l’être. Nous avons demandé pour le CS Draguignan l’inscription du risque inondation sur le DUERP.

  • Avis sur le bilan annuel santé sécurité́ du SDIS 83 pour l’année 2016.

Le bilan a reçu un avis favorable, il en ressort que ce document doit évoluer, en élargissant la vision sur des critères supplémentaires, référencés dans les textes qui le régissent. C’est maintenant la 3ème année consécutive que nous réclamons que ce document s’enrichisse et soit plus complet.

  •  Présentation de la démarche devant conduire à un projet d’ordre de service relatif au dépistage des stupéfiants.

Cette démarche intervient en complément de « l’ordre de service dépistage de l’alcool » et fera l’objet de présentation dans les différentes commissions. Nous nous assurerons que les règles évoquées par la jurisprudence soient observées (exemple contre-expertise à la charge de l’employeur).

  • Présentation de la démarche devant conduire à un projet d’ordre de service relatif à la procédure d’enquête hygiène et sécurité́ du SDIS.
  • Point d’étape relatif au règlement intérieur des P.A.T.S.
  • Feu de CORRENS : Retour d’expérience & Enquête hygiène et sécurité

En ce qui concerne le RETEX de ce feu, il apparaît des difficultés ou des dysfonctionnements au niveau des liaisons radio sur les premières heures, de la coordination des moyens et de la distribution du soutien alimentaire pourtant disponible. D’une manière générale, une faiblesse à tous les niveaux sur le plan de la formation, a accentué les risques et les erreurs. Nous écrivions dès les premiers jours qui ont suivi ce feu que la formation devait compenser le manque d’expérience ou les réflexes « endormis » par une baisse de l’activité FDF des intervenants. Cela s’avère juste.

Quant à l’enquête sécurité sur l’accident des 2 CCFM brûlés, il apparaît que la fulgurance d’un événement thermique localisé ont surpris nos collègues, premiers intervenants. Nous saluons la présence d’esprit et le sang-froid des collègues de Brignoles et de Carcès qui ont permis d’éviter un nouveau drame humain.

Nous observons et mettons en avant une recommandation récurrente, qui est la formalisation de la prise en charge des impliqués après un évènement de ce type. 

  • Evolution des VSOA
  • Avis concernant l’attribution du marché « Risques Psycho-Sociaux »

Ce marché, validé par la Commission des marchés et pour lequel les représentants du Personnel en CHSCT avaient étudié les offres il y a quelques semaines, a reçu un avis favorable.

  • Démarche relative à l’établissement du Plan de Prévention du Risque Routier

Dans la continuité de notre proposition au précédent CHSCT, un groupe de travail se met en place afin d’établir ce plan.

  • Rapport annuel médecine de prévention
  • Présentation des équipements de protection balistique utilisés pour la réponse opérationnelle en cas d’intervention type « tuerie de masse »

Ce point, qui n’était pas inscrit à l’ordre du jour, nous a été proposé en complément des points de l’administration. Vu l’importance du sujet nous avons été favorable à sa présentation. Au-delà de l’aspect matériel, nous avons insisté sur la nécessité de former et d’entrainer une équipe spécialisée dans ce domaine. Cette équipe devra être composée de personnels volontaires (dans le sens de l’acceptation de leur plein gré de cette mission), parfaitement conscients et éclairés sur les risques encourus lors de telles interventions.

Les points suivants proposés par les représentants du personnel n’ont pu être traités sur ce CHSCT. Une nouvelle fois le nombre important de points inscrits à l’ordre du jour n’a pas permis de les aborder. Il va peut-être falloir prévoir plus de séances ou des séances sur la journée entière.

Nous rappelons qu’en 2016 2 séances seulement sur les 3 obligatoires ont été organisées. Les sujets à traiter, eux, ne disparaissent pas, ils s’accumulent, surtout dans ce domaine.

 – Avis sur les modifications de droit en matière d’Autorisation d’Absence Syndicale induites par le décret n° 2016-1626 du 29 novembre 2016 pris en application de l’article 61-1 du décret n° 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l’hygiène et à la sécurité́ du travail ainsi qu’à la médecine professionnelle et préventive dans la fonction publique territoriale ;

– Sensibilisation des membres du CHSCT à la prévention des risques psycho-sociaux ;

– Formation initiale de deux nouveaux membres du CHSCT ;

– Inscription faite sur le registre santé sécurité́ du SDIS du Var ;

– Avis sur le programme annuel de prévention ;

– Avis sur la contamination des effets textiles après un incendie ;

– Cas des transports de prisonniers d’un centre pénitentiaire ;

– Programmation des niveaux sonores des « BIP ».

Ces points bien qu’ils émanent des représentants du personnel doivent être traités avec le même soin que les sujets mis à l’ordre du jour par l’administration. Devant la proposition de report sur le prochain CHSCT de juillet qui pourrait encore comporter un ordre du jour chargé, nous nous réservons la possibilité de convoquer un CHSCT exceptionnel dans le délai d’un mois, afin de pouvoir traiter avec le temps nécessaire ces sujets.

Les Autonomes

Communiqué CHSCT 26 avril 2017